Nev’Gz : le rap tranquille

Jeunes gars de Genève jonglant entre les études et leur passion pour le rap, autonomes et talentueux, voici Nev’Gz.


         

   « Les clips, c’est nous, les instrus, c’est nous, les textes, c’est nous »

 Lors de l’interview Skype, deux sur quatre sont au rendez-vous, faute de problèmes informatiques. Voici donc Lucas, manager du groupe qui apparaît à l’écran. L’autre membre est Sabino: « Je fais des instrus et je rappe » annonce-t-il avec le sourire. Ces deux-là se connaissent depuis longtemps, ont grandi ensemble au travers rap: « J’ai toujours baigné dans cet univers » raconte Lucas. « Moi c’est mon père qui m’a fait découvrir, on en écoutait ensemble, j’étais fasciné » renchérit son ami. Ils étaient dans un premier groupe il y a quelques années, c’est d’ailleurs comme ça que les quatre se sont trouvés . Ce furent leurs premiers morceaux et leurs premières scènes. Petit à petit, des membres s’en vont et la structure se dissout. Ils décident alors de fonder Nev’Gz pour tourner la page. Lucas précise : « Nev pour Genève, et Gz pour gangsta : Nev’Gz. » Depuis 6 mois, ils créent leurs sons en pure autonomie: « Les clips c’est nous, les instrus c’est nous, les textes c’est nous. » Cet esprit d’auto-gestion, ils le revendiquent fièrement, ainsi que leur simplicité. En témoigne une de leurs punchlines dans la chanson Hills en référence au milieu du rap de Genève dans lequel « Il y a plein de riches fils à papa qui se font produire et qui réussissent grâce à leurs argent. Nous, on s’en démarque » :

« Évitez de nous confondre avec ceux qu’ont hérité
  Vu que ce n’est pas l’argent de papa qui me permet de débiter 
  C’est mérité »


Un style fluide et posé

 Les paroles s’enchaînent, rythmées par des musiques alliant Trap et Hip-Hop old school. On se laisse doucement entraîner dans leur flow, on se prend à découvrir des rimes ingénieuses, on apprécie l’authenticité du jeune crew. Sur les textes en eux-mêmes, il y a un penchant drôle et absurde qui se marie très bien avec l’ambiance urbaine, fluide et calme. Sans être militant, ce style frappe et intrigue celles et ceux qui l’écoutent. Ils composent d’abord la musique, puis les deux chanteurs mettent en commun leur texte: « On s’inspire chacun de notre côté, puis on pose sur la compo ensuite. Si tout le monde valide, le morceau est prêt. » Sabino insiste là encore sur la décision collective.


Une bande pleine d’avenir

 On retiendra leurs sourires et la confiance qu’ils se font mutuellement. C’est une bande de potes qui s’amusent, capables de raconter une nuit passée à boire dans Memory Lane, ou de se laisser aller à l’ego trip dans le morceau Nev’GzIls le disent en toute humilité : « On ne cherche pas à percer dans on-ne-sait quel game, on veut juste faire du rap entre potes à la cool parce qu’on aime ça. » Le crew projette de créer une mixtape qui serait « une série de freestyles avec 8 MCs de Genève. » Pourquoi huit ? « Parce que la pieuvre a huit tentacules. » Emblème du groupe, c’est devenu leur logo, histoire de se rappeler qu’ils sont unis dans le rap et l’amitié

« Le rap game tu le baises, 
Nous, on lui fait l’amour »

Nous voilà prévenus : le rap, ils le respectent ! De nouveaux morceaux vont sortir prochainement, on les attend avec impatience, comme nous souhaitons les voir sur scène car on peut en être sûrs : ce sera explosif!

Retrouvez toute la musique de Nev’Gz sur leur page soundcloud!
  

Baptiste MARTIN

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s